RESSOURCES – TÉMOIGNAGES

D’anciens étudiants du Master ATIAM donnent leurs avis sur la formation !
N’hésitez pas à consulter aussi l’annuaire ATIAM pour découvrir les parcours des promotions précédentes.

Arnaud Dessein (promotion 2008-09)
→ Sa fiche sur l'annuaire ATIAM

Arnaud_DesseinQuels sont vos souvenirs de la formation ?
Une promotion soudée avec une super ambiance et des cours intéressants par des enseignants passionnés. La formation est relativement courte et donc parfois intense dans les moments de partiels ou rendu de projets, surtout quand on veut garder des activités musicales à côté.
Que vous a-t-elle apporté ?
Les connaissances générales et fondamentales pour poursuivre dans le domaine des sciences appliquées à la musique. Ces connaissances sont étayées bien sûr par le stage de recherche qu’on poursuit de manière plus ciblée dans le domaine, que ce soit acoustique, traitement du signal, informatique, perception ou autre, vers lequel on souhaite se diriger.
Des ouvertures vers les laboratoires de recherche et entreprises travaillant dans ces domaines par le biais du stage non seulement,  mais également par la reconnaissance de la formation auprès de ces entités.
Vers quelle voie professionnelle vous êtes vous orienté après le Master ?
Vers la recherche en traitement du signal, tout d’abord avec un doctorat en analyse de signaux audio à l’Université Pierre et Marie Curie, puis aujourd’hui avec un postdoctorat en traitement de l’image et modélisation de visages à l’Université d’York.

Jean-Louis Guenego (promotion 1997-98)
→ Sa fiche sur l'annuaire ATIAM

Les choses que j’ai aimé du Master ATIAM :
– une bonne équipe de professeurs;
– un endroit agréable au coeur de Paris;
– un programme assez varié et bien poussé;
– de bonnes opportunités de stages !

Paul Magron (promotion 2012-13)
→ Sa fiche sur l'annuaire ATIAM

Paul_MagronQuels sont vos souvenirs de la formation ?
Je garde un très bon souvenir d’ATIAM : les gens (aussi bien les élèves que les profs) sont passionnés, le cadre (l’IRCAM) est sympa, bien situé et propice à l’interaction avec les chercheurs (voire les compositeurs), et le cursus lui-même est bien construit : des sujets variés qui donnent une bonne idée de l’état de l’art dans la recherche en sciences appliqués à la musique, un bon background technique, et un panorama suffisamment varié pour développer des affinités avec tel ou tel aspect.
Que vous a-t-elle apporté ?
Comme dit précédemment, la formation permet de découvrir des sujets d’études divers et variés, ce qui permet de préciser ses choix professionnels, que ce soit en fonction des compétences purement techniques ou bien d’un thème particulièrement séduisant : certain préfèreront pousser en acoustique musicale, d’autres en info… L’avantage d’être entourés de chercheurs (et souvent de les avoir en prof) est de pouvoir discuter avec eux de leurs recherches et d’avoir un bon aperçu de ce en quoi consiste le travail concret qui peut être effectué après ATIAM.
Vers quelle voie professionnelle vous êtes vous orienté après le Master ?
Je suis parti en thèse à Télécom ParisTech, dans le domaine du traitement du signal musical (j’avais fait mon stage en acoustique / synthèse par modèle physique et j’ai adoré ça mais j’ai voulu tester autre chose). Elle se fait sous la direction de MM. Badeau et David, les 2 profs de traitement du signal en ATIAM. Autrement dit, je pense que si on veut rester dans ce domaine, le master ATIAM permet d’avoir tous les contacts nécessaires.

Nicolas Obin (promotion 2005-06)
→ Sa fiche sur l'annuaire ATIAM

Nicolas_Obin Le parcours ATIAM offre une ouverture unique sur les sciences du son dans toutes ses dimensions (production/synthèse/perception) et dans de nombreux contextes (musical, voix, et sons). Au cours de ma formation, j’ai bénéficié des connaissances des plus grands laboratoires en recherche sur le son (IRCAM, Telecom ParisTech, LAM, LMA, etc…) ce qui m’a apporté un savoir inestimable pour mes recherches actuelles. Humainement et professionnellement, j’ai  conservé de nombreux souvenirs du master ATIAM et conservé avantageusement mes connaissances ATIAM dans un contexte professionnel. Aujourd’hui, les étudiants rencontrés au cours de ma formation ATIAM occupent quasiment tous des positions importantes dans un vaste réseau professionnel : la recherche institutionnelle,  la R&D industrielle, ou l’entrepreneuriat.
Je suis moi-même actuellement en position permanente de Maître de Conférences à l’IRCAM-UPMC dans l’équipe Analyse et Synthèse des Sons.

Emilie Poirson (promotion 2001-02)
→ Sa fiche sur l'annuaire ATIAM

Quels sont vos souvenirs de la formation ?
– les gens que j’y ai rencontré (avec qui je garde des contacts),
– les cours de JC Risset, B.Fabre, M.Bruneau, O.Warusfel…
– parcours varié
– le stage chez Gérard Assayag, les expérimentations avec des pianistes et des auditeurs
– la possibilité d’assister à des concerts à la cité de la musique
– le fait de nos « origines » diverses était très riche
– le lieu : Ircam, fontaine Niki de Saint Phalle, Centre Pompidou…super environnement
Que vous a-t-elle apporté ?
– une première expérience de recherche en laboratoire
– découverte de l’analyse sensorielle
– compréhension de phénomènes sonores: bonnes bases scientifiques
– un réseau de contacts dans le domaine
Vers quelle voie professionnelle vous êtes vous orienté après le Master ?
J’ai fait une thèse en conception de produits : prise en compte des perceptions en conception de produits, application aux instruments de musique de type cuivre.Aujourd’hui, je suis Maitre de conférences à l’Ecole Centrale de Nantes, Directrice des études de 1ere année. En enseignement, je m’occupe du cours de Création Sonore, ingénierie du besoin, eco-conception. En recherche, je travaille sur la prise en compte des perceptions (notamment sonore) en conception de produits.